Le pointillisme

J’ai voulu tenter le pointillisme pour décorer mes vase « coquilles d’œuf ».
Je suis loin d’atteindre la précision et la beauté d’un Paul Signac, mais je dois avouer que tirer la langue pendant des heures afin d’éviter de faire trop de pâtés m’a procuré calme et bien être.
Alors je retenterai l’expérience…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *